Le juge Garzon s'attaque au Maroc

. 31 oct. 2007
  • Agregar a Technorati
  • Agregar a Del.icio.us
  • Agregar a DiggIt!
  • Agregar a Yahoo!
  • Agregar a Google
  • Agregar a Meneame
  • Agregar a Furl
  • Agregar a Reddit
  • Agregar a Magnolia
  • Agregar a Blinklist
  • Agregar a Blogmarks


Je viens de l'apprendre ce matin, le juge Espagnole Baltasar Garzon vient d'ordonner l'ouverture de diligences préalables pour infractions de génocides et tortures contre des citoyens saharouis commis par de hautes autorités de la sécurité marocaine dans les années 70 et 80.

Le juge admet ainsi la plainte interposée en septembre 2006 par des associations de défense des Droits de l'homme et des familles de prisonniers et de disparues sahraouis.

Parmi les trentaines de dénoncés se trouve l'ex ministre de l'intérieur marocain récemment décédé Driss Basri et le chef de la Direction Générale Études et Documentation et conseiller spécial du roi Yassine Mansouri " qui a l'époque des faits était un adolescent je suppose". D'autres responsables policiers et militaires figurent aussi parmi les accusés, entre autres les généraux Housni Ben Slimane et Hamidou Lâanigri.

Dans leur plainte, ces associations rapportent que depuis le 31 octobre 1975 et jusqu'à l'actualité "l'armée marocaine a exercé une violence permanente contre le peuple sahraoui", dans une guerre d'invasion qui a obligé 40.000 personnes a abondonner leurs maisons, et qui ont dû s'enfuir au désert poursuivies et bombardées par les forces marocaines avec Napalm, phosphore blanc et bombes de fragmentation...

Ce juge Espagnole devenu célèbre voilà quelques années de cela pour avoir demandé l'extradition depuis l'angleterre de l'ex dictateur chilien Augusto Pinochet vers l'Espagne pour y répondre a des accusations de génocides et crimes contre l'humanité perpétrè lors de son règne sur le pays Sud américain dans les années 80, s'acharne maintenant sur le Maroc, ce qui m'intrigue c'est le manque de critère dans le choix des motifs des accusations apporté par cet homme de droit réputé pour être l'une des icônes de la justice espagnole les plus admiré et reconnue, en s'attaquant a ce dossier tellement sensible pour la classe politique ibérique que personne jusqu'à l'instant ne c'est réellement prononcé sur la position officiel du pays au sujet du projet d'autodétermination proposé par le royaume a l'ONU par exemple, de peur a s'attirer la colère des différents groupes de pressions existant en Espagne, des groupes majoritairement financé par l'algérie et une partie de la droite espagnole qui croient voir en un Maroc fort économiquement et politiquement, un potentiel ennemi régionale dans le futur, du n'importe quoi, il faut dire que l'image qu'a la société espagnole du Maroc est assez inquiétante dans le sens ou malgré la proximité géographique et le grand nombre de ressortissant marocain séjournant ici, ils ignorent pratiquement tout sur nous, par manque de curiosité ou par indifférence...le fait est que depuis "la marche verte" synonyme pour eux maintenant de génocide et de bombardement massif des populations saharaouis, la version officiel du pays s'oppose a croire que la 53 province espagnole équivalant a l'algérie française de De gaulle pour l'ancien dictateur le général Franco est en passe de devenir définitivement marocaine.

Et en parlant de Franco, pourquoi la justice espagnole ne s'attaque toujours pas aux atrocités commises pendant plus de 40 ans de règne du généralissime? sans oublier la guerre civil de 1936, pourquoi le juge Garzon ne s'attaque pas a l'une des périodes les plus sanguinaires de l'histoire contemporaine européenne et qui divise jusqu'à aujourd'hui la société espagnole?

Va savoir...

3 commentaires:

hmida a dit…

Quand on examine les résultats obtenus par le juge Gazon dans les differentes opérations qu'il a menées contre tel ou tel, onpeut se demander si ce magistrat n'est plutot à la recherche de renommée madiatique plus que d'efficacité jusdiciaire.

Une action contre le Maroc peut lui valoir en effet d'être cité dans cette presse espagnole si prompte à tirer à boulets rouges sontre le notre pays, comme El Mundo ou El Pais mais cela n'ira pas plus loin que cela ..

Mehdikan a dit…

l'ego de ce juge n'a pas de limite en effet,il sait qu'il est une personnalité médiatique ici en Espagne donc il en profite, du moment qu'il s'assure une présence dans les médias qui l'interésse nottament
el mundo...

une marocaine a dit…

Nari 9eferenaha!!!! :)